Saut au contenu

Fonds d’appui à des initiatives innovantes genre au Sahel
Renforcer l’égalité femmes-hommes au Sahel

print
Crédit : Erinbetzk sur Pixabay

Objectif

Le projet FGS vice à contribuer à la réduction des inégalités femmes-hommes dans six pays du Sahel à travers l’appui à des projets innovants et l’accompagnement des acteurs locaux.
  • 5,5 M€
    BUDGET
  • 01/01/2021
    DEBUT DU PROJET
  • 48 mois
    DUREE

Les inégalités de genre, un enjeu au Sahel

Le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Tchad disposent tous d’un cadre institionnel visant l’égalité femmes-hommes mais, malgré les efforts visant l’institutionnalisation et l’intégration du genre, les indicateurs sur l’égalité femmes-hommes restent bas.

Les organisations de la société civile (OSC) locales, en tant qu’acteurs clés, constituent un terreau fertile pour donner une plus grande place aux femmes dans la vie publique et citoyenne de la région. Dans ce contexte, et face à la volonté politique des pays du Sahel de renforcer l’égalité femmes-hommes, il apparaît essentiel de renforcer les capacités des OSC afin qu’elles contribuent à cet engagement.  En effet, bien que très actives dans ces pays, elles restent confrontées à des obstacles communs tels que l’insuffisance des financements, la faible structuration, le manque de capacités dans le domaine du genre ou encore la faible adhésion aux mécanismes de concertation.

Le projet Fonds Genre Sahel vise à accompagner ces organisations dans leurs engagements sur l’égalité femmes-hommes, à travers un appui financier, pour la mise en œuvre d’une initiative innovante, un renforcement de leurs capacités techniques et organisationnelles et une mise en réseau permettant le partage des bonnes pratiques et la capitalisation de leurs expériences aux échelles nationale et régionale.

Les objectifs du projet FGS

Lancé en janvier 2021, le projet FGS vise à renforcer l’égalité femmes-hommes dans six pays sahéliens : Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Tchad.

Il a pour objectifs spécifiques :

Favoriser l'émergence d'initiatives visant la réduction des inégalités de genre avec une approche intégrée portée par des OSC du Sahel.

Améliorer durablement les capacités socio-organisationnelles, financières et en matière de genre de 12 OSC du Sahel.

Contribuer à une meilleure articulation des acteurs de la société civile ainsi qu’à la capitalisation de bonnes pratiques en matière de genre.

Le renforcement de l'égalité entre les hommes et les femmes dans le cadre du projet FGS contribuera par ailleurs à la réduction de la pauvreté, à l'atteinte d'un développement humain et d’une paix durable au Sahel et au développement d’économies plus résilientes, productives et inclusives.

Les trois composantes du projet FGS

Le projet Fonds genre Sahel est structuré autour de trois composantes d’intervention destinées à favoriser la mise en place d’initiatives innovantes.

 

Composante 1 : Fonds d’appui à des projets innovants

Cette composante vise à faire émerger des initiatives innovantes portées par des OSC locales en faveur de la réduction des inégalités de genre.

Un appel à projets permettra de sélectionner 12 organisations locales de la société civile sur des thèmes innovants et porteurs de changement social :

• La prévention et la prise en charge des violences de genre avec focus sur les violences dans les conflits et comme conséquences des conflits (prostitution, mariages précoces), à l’école, en milieu hospitalier et au travail et un focus sur la prévention des mutilations sexuelles féminines ;

• Le soutien à la participation égalitaire des femmes et jeunes dans les espaces de médiation et de gestion de crise, ainsi que dans les espaces de gouvernance ;

• L’accompagnement économique des jeunes femmes en particulier déscolarisées ;

• L’éducation à la sexualité et à l’égalité ;

• L’accès et le maintien des jeunes filles à l’école avec un focus particulier sur les causes d’abandon et d’absentéisme liées au genre (hygiène menstruelle, mariage et grossesses précoces…).

 

Composante 2 : Renforcement des capacités des organisations financées

Cette composante permettra de consolider les capacités des structures sélectionnées à travers la définition participative et la mise en œuvre d’un plan de renforcement de capacités adapté à chaque organisation. A cet effet, chacune des 12 OSC retenues lors de l’appel à projets sera accompagné pour la réalisation de son diagnostic par l’équipe du projet FGS et des prestataires externes. 

Ce renforcement de capacités sera mis en œuvre à travers les activités suivantes :

Diagnostic participatif des besoins internes et analyse des enjeux externes en lien avec le genre afin d’établir les indicateurs nécessaires au suivi de l’état d’avancement de chaque plan d’action.

Formulation d’un plan d’action interne à chaque OSC en fonction des priorités identifiées lors du diagnostic.

Mise en œuvre du plan d’action : organisation d’ateliers de formation individuels et en groupe sur des thématiques spécifiques (genre, fundraising, communication, plaidoyer, gestion financière…).

Atelier de diffusion des initiatives : partage des résultats obtenus et des bonnes pratiques acquises dans chaque OSC.

 

Composante 3 : Coordination externe et capitalisation d’expériences

La mise en réseau des différentes organisations sélectionnées constitue un point important du projet pour faciliter la transmission de modes de faire innovants, l’instauration d’un dialogue sur des problématiques transversales, ainsi que le renforcement d’une coordination régionale dans les réponses apportées à la lutte contre les inégalités femmes-hommes.

La construction de synergies entre acteurs de la société civile se fera à travers l’organisation d’ateliers participatifs et multi-acteurs. Dans chaque OSC, des points focaux veilleront à la continuité et la pérennisation des travaux. Un espace d’échanges sera créé à cet effet. Prenant la forme d’une plateforme virtuelle, il sera géré par les points focaux et visible par tous les acteurs régionaux travaillant dans le domaine de l’égalité femmes-hommes.