Saut au contenu

Projet d’appui à la restauration du palais national d’Addis-Abeba
Contribuer à la valorisation du patrimoine bâti et à la promotion de la politique culturelle et patrimoniale éthiopienne

print
Palais national d'Addis-Abeba (c) Clara DELMON - Expertise France

Objectif

Financé par l’AFD, ce projet a pour objectif d’accompagner la restauration du palais national d’Addis-Abeba et de ses jardins afin d’ouvrir au public ce site patrimonial majeur en Éthiopie.
  • 4,3 M €
    BUDGET
  • 01/06/2020
    DEBUT DU PROJET
  • 32 mois
    DUREE

Un projet culturel et patrimonial à fort enjeu social et économique pour l’Éthiopie

Le palais national, également connu sous le nom de palais du Jubilé, est situé au centre de la ville d'Addis-Abeba. Il a été construit en 1955 pour marquer le jubilé d'argent de l'empereur Hailé Sélassié et de nouveaux travaux ont doublé sa surface entre 1966 et 1967.

Élément phare du patrimoine bâti éthiopien, cette ancienne résidence impériale n’a jamais été ouverte au public. Le projet répond au souhait du Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, de faire de ce lieu un musée avec jardin accessible aux Éthiopiens. À terme, la restauration du palais a pour but de renforcer l’offre culturelle d’Addis-Abeba et de contribuer à la vitalité économique, à la création d’emplois et à l’attractivité touristique de la capitale.

Dans le sillage des rencontres entre le président de la République français et le Premier ministre éthiopien, en 2018 et 2019, la France s’est engagée à accompagner l’Éthiopie dans la réforme de sa politique culturelle et patrimoniale. Grâce à un financement total de 20 M€ de l’Agence française de développement (AFD), l’Équipe France apporte son soutien à l'administration des palais d’Éthiopie (FDREPA) dans la restauration du palais national d'Addis-Abeba, en vue de son ouverture au public.

2019-2020 : une étude de faisabilité au service du programme architectural et culturel

À l’été 2019, Expertise France a été mandatée par l’AFD pour produire une étude de faisabilité visant à mener toutes les études techniques et les diagnostics préalables à la formulation d’un programme architectural et culturel pour la restauration et l’ouverture au public du palais.

Cette étude remise à l’AFD et aux autorités éthiopiennes en mars 2020 a permis de confirmer la structuration et le périmètre du futur projet opérationnel :

restauration des 14 000 m² du palais en vue de son ouverture au public afin de proposer un parcours de visite de la résidence impériale, tout en maintenant l'activité protocolaire des réceptions d'État grâce à des accès dédiés

restauration de la partie orientale des jardins (située entre la porte des ambassadeurs et le palais) et d’une partie de la zone centrale du parc, appelée « jardin exotique », y compris les terrasses ouest du palais, les escaliers monumentaux et en bas, le jardin japonais, la fosse au lion et l’enclos des singes.

Dans ce cadre, une mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage et d’assistance technique a été confiée à Expertise France pour accompagner la mise en œuvre et la coordination du projet dans son ensemble pour un montant de 4,3 millions d’euros.

2020-2022 : mise en œuvre du programme d’assistance technique

Le programme d’assistance technique mis en œuvre par Expertise France auprès de l’administration des palais d’Éthiopie se décline en trois principales composantes.

 

Composante 1 : coordination générale et supervision de la mise en œuvre du projet

Expertise France s’appuie sur une équipe projet sur le terrain, basée à Addis-Abeba, composée d’une coordinatrice opérationnelle et d’un assistant administratif et financier qui assurent la coordination globale du projet et la gestion des différents volets opérationnels (marchés publics, communication, sûreté, suivi-évaluation…).

Au siège d’Expertise France, l‘unité culture et patrimoine réalise un suivi opérationnel quotidien, en partenariat avec le ministère français de la Culture qui apporte des orientations scientifiques et fournit de l’expertise publique.

 

Composante 2 : assistance à maîtrise d’ouvrage

Un architecte en chef des monuments historique (ACMH) a été désigné par le ministère de la Culture et assure le rôle de coordinateur technique du volet architectural et restauration du bâti. Son appui technique est décisif pour le pilotage de la mission de maîtrise d’ouvrage tant dans la phase conception que dans la phase suivi de chantier.

 

Composante 3 : amélioration de la gouvernance et de la gestion du site

Grâce au soutien du ministère de la Culture, l’expertise du Château de Versailles est mobilisée pour aider à définir le modèle de l’établissement « palais national » en tant que lieu recevant du public, ainsi que pour élaborer la programmation muséographique, culturelle et scientifique. Un vaste programme de formation et de renforcement des capacités du personnel du palais sera mis en œuvre afin que l’équipe de gestion du site soit opérationnelle à son ouverture. De plus, des expertises complémentaires spécialisées interviendront pour la production d’études historiques et sociologiques visant à enrichir le programme muséographique.

 

 

Les travaux de restauration débuteront en mars 2021 pour une période de douze mois et le programme d’assistance technique sera mis en œuvre en parallèle entre 2020 et 2022. Cet accompagnement se poursuivra jusqu'à la réception définitive des travaux et pendant un an après l'ouverture afin d'assister l’administration des palais dans la période initiale d'ouverture.