Saut au contenu

PARAF : Renforcer les capacités de l’administration fiscale en Guinée
Accompagner les autorités guinéennes dans la mise en œuvre de la réforme de la direction nationale des Impôts

print
© Jacques Maffre

Objectif

L’objectif du projet PARAF est de rendre fonctionnel le système fiscal guinéen et d’accroître les recettes de l’Etat à travers l’appui technique à la restructuration de la direction nationale des Impôts.
  • 2,47 M€
    BUDGET
  • 01/12/2014
    DEBUT DU PROJET
  • 3 ans
    DUREE

PARAF, le volet fiscal du PARFIP

PARAF représente le volet fiscal d’un projet plus global, le PARFIP, d’un montant de 11,9 M€.

Il répond à l’ambition conjointe de l’Union européenne et des autorités guinéennes de reformer la gouvernance économique et financière dans son ensemble suite à une longue période d’instabilité politique.

Les activités mises en œuvre dans le cadre du PARAF

La mise en place d’un système d’information fiable

Afin que la DNI puisse être efficace, elle a besoin d’une base de données fiable et exhaustive des redevables.

Le Système d’Information de la DNI a donc été modernisé et completé avec l’aide de l’Observatoire national de la République de Guinée, qui a mené un recensement dans cinq communes de la capitale.

De nouvelles méthodes et outils de travail

L’efficacité de la réforme dépend d’une bonne approche manageriale et d’une stratégie adaptée. Le projet prévoit la modernisation des instruments de gestion de l’administration fiscale guinéenne.

Des centres de gestion agrées (CGA)

Créés en partenariat avec les professions comptables, les représentants du secteur informel et l’administration fiscale, ces centres visent à apporter une assistance aux Petites et Moyennes Entreprises exerçant une activité sur territoire national, en matière de gestion et en offrant des formations dans le domaine financier, comptable, juridique et fiscal.