Saut au contenu

HERNES – Projet de renforcement de la réponse sanitaire dans le nord-est de la Syrie
Contribuer au relèvement socioéconomique du nord-est de la Syrie en appuyant la réhabilitation des services de santé de base

print
© Jonathan Borba / Unsplash

Objectif

Le projet HERNES contribue au relèvement socioéconomique du nord-est de la Syrie en appuyant la réhabilitation des services de santé de base.
  • 6,5 M€
    BUDGET
  • 21/09/2021
    DEBUT DU PROJET
  • 18 mois
    DUREE

De 2013 à 2017, une grande partie de la région nord-est de la Syrie a été sous le joug de l’État islamique, avant de repasser progressivement aux mains des Forces démocratiques syriennes. La guerre contre Daech a provoqué des destructions massives, qui ont considérablement fragilisé l'activité économique et l'accès aux services de base. À ce jour, les habitants du nord-est de la Syrie continuent de subir les conséquences à long terme des violentes hostilités et opérations militaires qui ont secoué la zone, au prix d’importantes pertes humaines, de l’anéantissement des services de base et des infrastructures civiles, ainsi que du déplacement de plus d'un million de personnes.

Les régions de Raqqa et de Deir-ez-Zor ont été particulièrement dévastées par la guerre, au point que l’accès aux services de base, tels que la santé, l’éducation, ou encore l’eau et l’électricité, est aujourd’hui totalement paralysé.

C’est dans ce contexte qu’Expertise France a lancé, en 2019, le projet HERNES (HEalth Recovery in North-East Syria), dont l’objectif est de soutenir les services de santé primaire et secondaire afin de renforcer la résilience des populations et du personnel médical dans le nord-est de la Syrie. La première phase s'est étendue sur 26 mois pour un montant de 8,2 millions d'euros, co-financé par l'Union européenne et le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères. Le projet se poursuit dans une deuxième phase depuis le 21 septembre 2021, pour un montant de 6,5 millions d’euros, financé par les mêmes institutions.

A lire aussi : La santé, pilier de la stabilisation et de la résilience des populations syriennes

HERNES : renforcer l’accès aux services de santé primaire

Le projet HERNES vise à améliorer les conditions de vie des populations en favorisant le rétablissement progressif des services essentiels et le relèvement de l’activité économique, grâce au renforcement des services de santé.

En partenariat avec une ONG locale spécialisée dans l’assistance médicale dans le nord-est de la Syrie, le programme est mis en œuvre autour des thématiques suivantes :

1) Soins de santé primaire
2) Soins de santé maternelle et infantile
3) Service de soins obstétricaux d’urgence complets
4) Formation du personnel médical
5) Réponse d’urgence à la pandémie de Covid-19
6) Coordination des acteurs de la santé dans la région et harmonisation des pratiques

Parmi les activités mises en œuvre, Expertise France assure notamment le bon fonctionnement d’un service de soins obstétricaux d’urgence complets et a mis sur pied un plan d'urgence face à la pandémie de Covid-19. Son objectif est également de renforcer et d’améliorer les performances et les capacités de planification des prestataires de services de santé locaux, tout en fournissant une expertise technique sur des problématiques médicales.
 

Résultats attendus du projet HERNES

Pour atteindre les objectifs du projet, Expertise France soutient ses partenaires de mise en œuvre via la mobilisation d’experts dans différents domaines : santé reproductive, maternelle, néonatale et infantile ; chaîne logistique ; santé publique.

Les actions mises en œuvre appuient un vaste spectre de spécialités : médecine générale, médecine interne, pédiatrie, santé reproductive, nutrition, soutien psycho-social, soins obstétricaux d'urgence complets.
 

 

Les principaux résultats attendus du projet sont les suivants :

1) Amélioration de l’accès aux soins de santé primaire dans plusieurs communautés ciblées du nord-est syrien : six centres de santé primaire, un service de soins obstétricaux d’urgence complets et un centre de formation disposent d'équipes médicales en place et reçoivent des médicaments, des consommables et des équipements.

2) Amélioration de la coordination des acteurs de santé du nord-est de la Syrie et harmonisation des pratiques dans les domaines de la santé maternelle et infantile et des chaînes d’approvisionnement

3) Amélioration de l’accès aux services de pédiatrie et de gynécologie dans les communautés ciblées : les services de santé reproductive ont déjà permis la réalisation de 45 928 consultations de soins prénatals et 6 464 accouchements pendant la première phase du programme.

4) Renforcement de l’offre de formation médicale pour les personnels de soins à Raqqa : 539 personnels ont déjà été formés pendant la première phase du programme.

5) Réponse d’urgence à la crise du Covid-19 dans la région.
 

A lire aussi : Moyen-Orient : face au Covid-19, allier les réponses sanitaire et économique

 

Bilan de la première phase du projet (2019-2021)

 

 

Seconde phase du projet (2021-2023)