Appuyer le Mali pour une meilleure mobilisation des recettes fiscales internes

print
Mali
Le projet d’appui à la direction générale des Impôts (DGI) malienne a débuté le 3 avril par une formation sur les techniques de vérification fiscale. Ce projet d’un an vise à contribuer au renforcement des capacités de cette administration fiscale.

La crise qui a traversé le Mali de 2012 à la signature des Accords d’Alger pour la paix en 2015 a lourdement fragilisé les administrations maliennes. Afin d’accompagner le processus de paix, la communauté internationale a mobilisé d’importants moyens au Mali où interviennent de nombreux partenaires techniques et financiers.

La mise en œuvre de cet accord implique des efforts importants de la part du gouvernement, notamment en termes de gouvernance économique et financière. Le ministère de l’Economie et des Finances malien s’est lancé dans une série de réformes visant la meilleure exploitation du potentiel fiscal national et une meilleure mobilisation des ressources propres. Dans ce cadre, la DGI, chargée d’établir l’assiette des impôts et taxes prévus par le Code général des Impôts et d’assurer le recouvrement, se trouve au centre du dispositif.

Construit avec le Service de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France à Bamako, le projet d’appui à la DGI malienne s’intègre dans cette dynamique avec pour objectif de contribuer au renforcement des capacités humaines de la DGI et à l’amélioration du civisme fiscal.

La formation s'est tenue du 3 au 7 avril dans les locaux de la DGECe projet, conduit par Expertise France, a démarré le 3 avril par une formation sur les techniques de vérification fiscale animée par deux inspecteurs de la direction générale des Finances publiques. Vingt-deux agents vérificateurs et gestionnaires, principalement issus de la DGE et de la DME, ont pu être formés aux travaux préalables à la vérification, tels que l’analyse du secteur d’activité de l’entreprise ou le choix de la méthode de contrôle, mais également aux procédures durant le déroulement de l’opération de vérification fiscale. L’accent a été mis sur le contrôle des comptabilités informatisées.

L’action de la coopération française combinera des missions de formations techniques, de la formation de formateurs ainsi que des missions d’appui technique et de l’achat de matériel à destination de la DGI afin d’aider à la constitution d’une administration fiscale moderne, en mesure de mobiliser efficacement les recettes fiscales internes du pays et de rendre le meilleur service possible aux contribuables.

Dernières publications