Saut au contenu

Projet de modernisation et d'extension de la protection civile de Côte d’Ivoire (PC RCI)

print
© Jean-Michel Luccitti

Objectif

Ce projet vise à moderniser et renforcer l’efficacité du système de protection civile en Côte d’Ivoire, afin de mieux gérer les crises et de mieux porter secours à la population, en participant à l’effort de stabilisation du pays.
  • 9,7 M€
    BUDGET
  • 25/12/2016
    DEBUT DU PROJET
  • 38 mois
    DUREE

Le projet de modernisation et d'extension de la protection civile en Côte d'Ivoire (PC RCI) s'articule autour de trois piliers :

• Le renforcement des capacités des pompiers civils par le biais de formations ;

• La fourniture d’équipements spécialisés (camions citernes, ambulances, remorques de secours routiers, véhicules d’intervention, tenues de pompiers) ;

• L’opérationnalisation des infrastructures par la réalisation de travaux spécifiques.
 

La formation de 1500 pompiers civils

La formation initiale vise à faire acquérir à 1500 sapeurs pompiers ivoiriens les connaissances techniques, théoriques et pratiques de base leur permettant d’occuper la fonction d’équipier incendie dans leur caserne.

Dans ce module enseigné sur une durée de 3 semaines, les stagiaires acquerront des connaissances sur les matériels incendie, le sauvetage-excavation, la sensibilisation au risques chimique, biologique, inondation, effondrement et électrique. Cette formation est réalisée au sein de l’Ecole de Gendarmerie d’Abidjan. Les cours et les instructions pratiques sont conduits par des formateurs ivoiriens, déjà qualifiés comme personnels d’encadrement, conseillés par des experts français venus tout spécialement pour cette mission.
 

Parole d’expert – Jean-Michel Luccitti, chef de mission


Elles seront suivies de formations spécialisées pour les agents d’encadrement : chef d’agrès secours à victimes ou incendie, chef de groupe, stage de sauveteur aquatique et côtier, formateur en secours routier, etc. Ces stages de formation débuteront courant 2018.
 

Côte d'Ivoire : des anciens combattants deviennent sapeurs-pompiers

La réhabilitation et l’équipement en matériel de 10 centres de secours d’urgence en région

S’inscrivant dans la complémentarité des travaux engagés par les conseils régionaux, la réhabilitation de 10 centres de secours d’urgence (CSU) veille à rendre pleinement opérationnelles ces unités en les dotant d’une aire d’évolution en dur pour la manœuvre des véhicules, de clôtures de sécurité, d’un chemin d’accès et de portails d’entrée, d’une aire de lavage et d’installations sportives.

Chaque centre sera aussi pourvu de l’ensemble des mobiliers nécessaires à son fonctionnement : bureaux, dortoirs pour les personnels de garde, hangars pour les véhicules,  magasins pour les petits matériels, cuisine, réfectoire, salle de repos et de détente, centre de réception des appels.

De plus, l’ensemble des équipements incendie et de secours de chaque centre seront fournis (camions, citernes à eau, ambulances, matériels de premier secours, pompes à eaux, tenues et casques d’intervention, moyens radios et informatiques, etc.).
 

Lire aussi : Renforcement de la protection civile en Côte d’Ivoire : inauguration de dix CSU

La réalisation d’un Centre de gestion interministérielle de crise (CGIC)

Alors que la composante civile des pompiers se déploie progressivement et que le Groupement des sapeurs pompiers militaires conforte son implantation dans les grandes villes de Côte d’Ivoire, le besoin de coordonner tous les moyens de secours du pays devient une nécessité, surtout si le pays doit faire face à des catastrophes de grande ampleur (feu de brousse, inondations, etc.).

C’est pourquoi, le projet prévoit de doter l’Office national de la protection civile (ONPC) d’une structure de commandement et de gestion des crises pour informer en permanence le ministère de l’Intérieur et les ministères concernés sur la catastrophe ou la situation en cours, ainsi que pour assurer la coordination des actions de secours.
 

En savoir plus sur le projet PC RCI : www.pompiers-ci-ue.com

Suivez le projet sur Facebook : @PompiersCIUE
 

 

Image Général Kili Fiacre Fagnidi, directeur général de l’Office national de la protection civile de Côte d’Ivoire

1. En quoi le renforcement de la protection civile est-il un vecteur de stabilité en Côte d’Ivoire ?

Les pompiers civils sont une force de protection de proximité pour la population, mais aussi pour les installations économiques, ce qui rassure les investisseurs. De plus, leur métier est attractif pour les jeunes : le développer permettra d’éviter qu’ils se laissent entraîner dans les trafics, se risquent à rejoindre illégalement l’Europe ou s’enrôlent dans des mouvements radicaux ou armés.

2. Quels sont les principaux objectifs de l’assistance d’Expertise France ?

L’accompagnement d’Expertise France doit permettre de réhabiliter et d’équiper huit centres de secours pilotes. Il prévoit aussi de former près de 1 500 pompiers sur place en trois ans : un véritable gain de temps pour le pays. La construction d’un centre interministériel de gestion de crise permettra en outre de joindre en temps réel les trente centres de secours d’urgence que comptent nos régions et de gérer les catastrophes au niveau national.

3. Envisagez-vous d’autres projets ?

Nous souhaitons nous doter de quatre antennes régionales pour gérer par zones les centres de secours d’urgence. À terme, nous ouvrirons également une école nationale de protection civile.