Saut au contenu

LEMMA – Ensemble pour la mobilité
Soutenir le Partenariat UE-Tunisie pour la mobilité

print
LEMMA – Soutien au Partenariat UE-Tunisie pour la mobilité

Objectif

Le projet Lemma a pour objectif de soutenir la mise en œuvre du Partenariat UE-Tunisie pour la Mobilité, en renforçant les capacités du Gouvernement tunisien à développer et mettre en œuvre sa politique nationale migratoire.
  • 5 M€
    BUDGET
  • 01/03/2016
    DEBUT DU PROJET
  • 3 ans
    DUREE

Un projet en 3 volets

En 2014, 1,3 millions de Tunisiens résidaient à l’étranger, soit 12 % de la population. Plus de 80 % d’entre eux vivent dans l’Union européenne, ce qui fait de la Tunisie un partenaire incontournable de l’UE dans le domaine de la migration.

Par ailleurs, la Tunisie est devenue ces dernières années un pays de transit et d’installation pour les migrants ; elle accueille depuis 2011 de nombreux Libyens, Syriens et Subsahariens suite aux conflits régionaux. Conscient du rôle joué par les migrations dans le développement économique et social, le pays est en cours d’élaboration de sa Stratégie nationale migratoire.
 

A lire aussi : Entretien avec Nassima Clerin, chef de projet Lemma


Officiellement lancé fin juillet 2016 et doté de trois composantes, le projet Lemma tend donc à :

 • Renforcer la capacité des autorités tunisiennes à gérer la migration de travail et la mobilité professionnelle à travers une coopération accrue avec leurs partenaires européens

 • Améliorer la connaissance des principales communautés tunisiennes en Europe et mettre en place un programme ciblé de mobilisation des compétences de la diaspora afin de favoriser l’intégration de la migration dans le développement local et régional

 • Renforcer les capacités des autorités tunisiennes et des organisations de la société civile à apporter un soutien à la réinsertion des personnes revenant au pays

 • Aborder de manière prospective la question de l’insertion des migrants sur le sol tunisien, et celle des  étrangers en Tunisie susceptibles d’être intéressés par l’aide au retour.
 

Le projet Lemma s'est clôturé en juin 2019, après plus de trois ans de collaboration étroite avec les institutions tunisiennes et les partenaires de la société civile tunisienne et européenne.

 

Composante 1 : migration de travail et mobilité professionnelle


La composante 1 vise à mettre en œuvre un plan d’action en matière de migration de travail et mobilité professionnelle, en cohérence avec la Stratégie nationale migratoire et avec la politique d’emploi et de formation professionnelle. Le ministère tunisien de l’Emploi et de la Formation professionnelle constitue le partenaire central de la composante.

Cette composante propose :

 • Un appui à un plan d’action en matière de migration de travail et de mobilité professionnelle

 • La promotion des voies légales d’accès à l’UE

 • L’organisation de foires professionnelles

 • L’identification des nouveaux marchés du placement à l’international

 • La sensibilisation aux droits pour les travailleurs tunisiens saisonniers

Composante 2 : mobiliser les compétences des Tunisiens de l’étranger (TRE)


La composante 2 cible le renforcement des capacités dans la mobilisation des compétences des Tunisiens à l’étranger et dans l’intégration de la migration dans le développement local et régional.

Cette composante inclut :

 • L’élaboration d’une cartographie des Tunisiens résidant dans les pays de l’OCDE

 • L’analyse des meilleures pratiques de mobilisation des Tunisiens de l’étranger

 • Un appui direct aux acteurs de l’accompagnement à l’investissement des TRE

 • Un appui institutionnel à la prise en compte du phénomène migratoire dans les processus de développement local et régional.

Le ministère français de l'Europe et des Affaires étrangères (MEAE) met à disposition l’expertise long-terme de cette composante.

 

Pour en savoir plus sur la composante 2 :

• Regards croisés sur la mobilisation de la diaspora et analyse des enjeux en Tunisie (à consulter ici )

• Panorama des dispositifs d'accompagnement à l'entrepreneuriat des TRE (à consulter ici )

• Mobilisation de la diaspora : bonnes pratiques à l'international et éléments de transposabilité en Tunisie (à consulter ici )

• Plaquette 4M (à consulter ici )

• Plaquette Lemma Invest (à consulter ici )

Composante 3 : accompagner et soutenir les acteurs de la réinsertion


La composante 3 tend à permettre aux autorités tunisiennes concernées de s’impliquer directement dans la réinsertion des migrants de retour.

Cela passe par :

 • La consolidation des acteurs de la réinsertion économique et sociale

 • Un appui à la définition et du développement d’une feuille de route du retour et de la réinsertion

 • Le renforcement des capacités des structures publiques tunisiennes responsables

 • La mise en place d’un projet pilote de mutualisation des mécanismes de retour/réintégration

 • Des échanges d’expériences concernant l’accueil des migrants étrangers en Tunisie

L’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) coordonne les activités de la Composante 3

 

Pour en savoir plus sur la composante 3 :

• Migration de retour et réinsertion en Tunisie : enjeux, potentiels et rôle de l'accompagnement (à consulter ici )

• Cartographie des acteurs et des dispositifs européens de la réinsertion des migrants tunisiens de retour (à consulter ici )

• Retour et réinsertion en Tunisie : environnement économique et social, cadre juridique et institutionnel (à consulter ici )

• Problématique des migrants de retour : rapport préliminaire de situation et pistes de réflexion (à consulter ici )

Une approche novatrice


L’Union européenne mobilise un budget de 5 M€ par le biais de l’instrument de financement de la coopération au développement (ICD), tandis que les États membres du consortium (Belgique, Espagne, France, Italie, Pologne, Portugal, Suède) apportent leur contribution sous forme d’expertise publique, qui est l’outil privilégié du projet Lemma.

Cette approche novatrice qui permet de mutualiser les ressources pour offrir une coopération entre pairs, c’est-à-dire entre administrations publiques européennes et tunisiennes. L’expertise privée internationale pourra aussi être sollicitée.

Expertise France assure la coordination du projet et mobilise l’expertise publique des Etats membres en réponse aux besoins des institutions tunisiennes.

 

Retrouvez plus d'informations sur le site du projet : lemma.tn