Diasporas et Covid-19 : quels enjeux ?

print
Afrique du Nord / Moyen Orient
Dans le cadre du projet de Coopération Sud-Sud en matière de migration, Expertise France a organisé, le 12 mai dernier, le webinaire « Crise du Covid 19 : retours, rapatriements, accompagnement des diasporas ; quelles réponses ? ». Cette rencontre visait à fournir un cadre d’échange d’expériences et de bonnes pratiques aux partenaires du projet en matière d’appui aux diasporas et aux migrants dans le contexte actuel de pandémie.

Retours, rapatriements, soutien aux ressortissants à l’étranger : depuis le début de la crise du Covid-19, les institutions partenaires du projet de Coopération Sud-Sud au Maroc, en Côte d’Ivoire, au Mali et au Sénégal se retrouvent en première ligne dans la réponse face à ses répercussions sur les migrants et les diaporas de leurs pays respectifs. Disposant d’outils de gestion des crises plus ou moins performants, chacune d’entre elles a dû, en urgence, développer de nouveaux instruments adaptés à la situation sanitaire. En effet, avec la fermeture des frontières et le confinement partiel ou total des populations, les diasporas installées en Afrique ou en Europe ont subi de plein fouet la crise sanitaire, sociale et économique :

• leur mobilité stoppée, les diasporas se sont tournées vers leurs États d’origine pour trouver des solutions afin de rapatrier les personnes décédées, pour procéder au rapatriement des personnes en transit dans des pays tiers, ou pour favoriser le retour des personnes en situation précaire dans les pays d’accueil

leurs conditions économiques et sociales se sont dégradées dans les pays d’accueil : perte d’activité, chomage technique, confinement difficile, étudiants sans ressources, notamment. En conséquence, les transferts d’argent vers le pays d’origine pourraient baisser d’environ 20 % dans certains pays, et les demandes d’aide sociale des diasporas se sont multipliées.

Conscients de l’importance du dialogue et de la coopération dans le contexte actuel, les partenaires du projet se sont retrouvés dans le cadre de cet atelier d’échange afin de partager les mesures mises en œuvre en réponse à la crise. Pour chaque pays, cela a aussi été l’occasion de s’inspirer des solutions expérimentées par ses partenaires et pouvant compléter sa propre riposte. Pour l’ensemble des institutions partenaires, il s’est également agi  d’engager une réflexion commune sur les possibilités de coopération en matière de gestion des diasporas dans le contexte actuel et à venir.

 

Échanges sur des dispositifs pour accompagner les diasporas

Animé par Philippe Berthelot, expert en gestion de crise, le webinaire a enregistré la participation des représentants du ministère délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger, du ministère des Maliens de l’extérieur, de la direction générale d’Appui aux Sénégalais de l’extérieur, de la direction générale des Ivoiriens de l’extérieur, du Haut conseil des Maliens de l’extérieur, de la délégation de l’Union européenne au Maroc et d’Expertise France.

Les participant.e.s ont ainsi présenté les dispositifs mis en place dans chaque pays : fonds de soutien aux diaspora, plateformes digitales d’information et de recencement des besoins, place centrale des représentations diplomatiques et consulaires ou activation des intermédiaires (associations, réseaux professionnels). Si la crise a révélé des fragilités au sein des diasporas des quatre pays, elle a également  mis en exergue le rôle prépondérant des organisations diasporiques structurées en tant que relais et partenaires de l’action publique en cette période.

Les discussions ont également porté sur les mesures envisagées en perspective de l’ouverture des frontières, suite à laquelle les pays pourraient se retrouver face à un nombre significatif de retours de ressortissants qu’il leur faudra gérer. Cette réflexion prospective a été l’occasion non seulement de revenir sur le dispositif marocain de rapatriement massif, développé dans le cadre du projet Sharaka, financé par l’Union europénne et mis en œuvre par Expertise France entre 2014 et 2017, mais également de confirmer l’importance pour les pays de développer les services digitaux en direction de leurs ressortissants à l’étranger.

 

Deux prochains « Rendez-vous de la Coopération Sud-Sud »

Le webinaire « Crise du Covid 19 : retours, rapatriements, accompagnement des diasporas ; quelles réponses ? » marque le lancement d’une série d’ateliers virtuels d’échanges entre les quatre pays partenaires du projet. Les deux prochains « Rendez-vous de la Coopération Sud-Sud » permettront d’approfondir les sujets d’intérêt commun identifiés lors du premier webinaire ; à savoir la digitalisation des services aux diasporas et la mobilisation des compétences de la diapora. Dans une logique de recherche-action, le projet accompagnera, à travers la mise en œuvre d’actions pilotes, l’expérimentation des solutions identifiées entrant dans son champ d’intervention.

Financé par l’Union européenne et le BMZ et mis en œuvre par la GIZ et Expertise France, le projet de Coopération Sud-Sud en matière de migration vise à faciliter et promouvoir le partage d’expériences et le transfert de pratiques en matière de migration entre parties prenantes institutionnelles administratives et non gouvernementales du Maroc, de la Côte d’Ivoire, du Mali et du Sénégal.

 

Pour en savoir plus, consultez la fiche du projet de Coopération Sud-Sud en matière de migration

Dernières publications