Saut au contenu

EU4WE – European Union for Women Empowerment
Lutter contre les inégalités de genre au Liban en favorisant l’autonomie économique et l’accès à la justice

print
Cybèle Andrei, 2021

Objectif

Le projet EU4WE vise à favoriser l’instauration d’une égalité totale et inconditionnelle entre les femmes et les hommes au Liban.
  • 2,4 M €
    BUDGET
  • 01/10/2019
    DEBUT DU PROJET
  • 36 mois
    DUREE

La constitution libanaise garantit l’égalité de droits entre tous les citoyens et le pays a ratifié de nombreux traités internationaux garantissant l’égalité entre les femmes et les hommes, notamment la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDAW). Pourtant, l’indice d’égalité de genre du Liban s’élève à 0,599, ce qui le classe 145ème pays sur 153 dans le Rapport mondial sur l'écart entre les femmes et les hommes de 2020.

L'explosion du port de Beyrouth du 4 août 2020 a accru les inégalités sociales et de genre. Les signalements de violence domestique révèlent que la pandémie a entraîné une augmentation de la violence basée sur le genre.[1] En outre, la crise sanitaire a ajouté une charge importante sur les femmes dans leur rôle de soignantes, a restreint leur mobilité et a affecté leurs opportunités de travail.[2]


Dans le cadre de ses grandes priorités, l’Union européenne a décidé de financer le projet EU4WE, en faveur de l'autonomisation des femmes et de l'égalité femmes-hommes.

EU4WE : favoriser l’autonomisation des femmes libanaises

Le projet European Union for Women Empowerment (EU4WE) a été lancé en octobre 2019, alors que le Liban faisait face à une crise sociale, économique et financière majeure, par la suite accentuée par la pandémie de Covid-19. Il vise à donner aux femmes libanaises les moyens de créer leurs propres opportunités économiques dans une société plus égalitaire.

EU4WE s’articule autour de deux objectifs :

renforcer l’autonomie des femmes libanaises pour lutter durablement contre les violences domestiques ;
appuyer les mécanismes institutionnels travaillant sur les questions d’égalité pour une meilleure prise en compte du genre dans les politiques publiques.


L'Union européenne a confié la mise en œuvre du projet à Expertise France, car les deux institutions continuent de soutenir les libanais et libanaises afin qu'ils renforcent leur résilience, deviennent des acteurs du changement et favorisent la mise en place d’une société plus juste et inclusive, nécessaire pour surmonter la crise actuelle.

Trois axes d’intervention : entrepreneuriat, justice et renforcement institutionnel

Afin d’atteindre ces objectifs, le projet EU4WE est organisé autour de trois composantes :

1. Renforcement des capacités entrepreneuriales des femmes libanaises ;

2. Renforcement des mécanismes juridiques pour lutter contre les violences basées sur le genre ;

3. Production et diffusion de connaissances sur le genre en lien avec les parties prenantes.

 

Plusieurs activités seront mises en œuvre dans le cadre de ces composantes :

• Développement d’un programme de renforcement des capacités dédié aux femmes entrepreneurs, sur la base d'une étude d'évaluation du marché du genre à Beyrouth, Tyr et Metn, et financement initial de 20 entreprises détenues/dirigées par des femmes qui participeront au programme.

• Offre d’une subvention de 5 000 € pour 30 micro, petites et moyennes entreprises (MPME) de Beyrouth dirigées et/ou détenues par des femmes et touchées par l'explosion du 4 août 2020, afin d’accompagner leur reprise.

Formation d’avocats travaillant sur les violences de genre devant les tribunaux religieux et civils afin de renforcer leurs capacités et création d’un groupe de travail pour soutenir les femmes rescapées de violences basées sur le genre.

Approfondissement de la connaissance des bonnes pratiques internationales pertinentes pour le Liban afin d'alimenter le rôle de plaidoyer des différentes parties prenantes, en soutien à l'Observatoire national du genre du Liban.

L'actualité d'EU4WE


Septembre 2021 - Étude d'évaluation du marché du genre

En septembre 2021, EU4WE lancera une étude d’évaluation des défis, des obstacles et des besoins des femmes entrepreneurs à Beyrouth, au Mont Liban et à Tyr. L’objectif est de dresser un panorama des environnements économiques dans lesquels évoluent les entreprises dirigées et détenues par des femmes, en prenant en compte la perception qu’ont les femmes des défis et des obstacles auxquels elles sont confrontées et en identifiant leurs besoins. À l’issue de cette étude, un projet de soutien financier et technique à destination des femmes entrepreneurs sera élaboré.

 

Juin 2021 - Publication de l'étude « Améliorer l’accès à la justice des survivantes de violence domestique devant les tribunaux libanais : une approche pratique »

Cette étude montre que les lois libanaises sont parfois appliquées d’une façon qui entre en conflit avec les conventions internationales relatives aux droits humains et elle souligne des lacunes et des incohérences dans leur application. L’objectif est d’identifier les vides juridiques actuels dans la pratique de ces juges et tribunaux, de façon à améliorer l’issue des affaires de violence domestique pour les survivantes, dans le cadre de la lutte contre les violences de genre.

Par la suite, l'équipe d'EU4WE sélectionnera et formera des avocats sur la manière de bien représenter les victimes de violences basées sur le genre devant les autorités compétentes, dont les tribunaux pénaux, civils et religieux, dans le but de constituer un groupe opérationnel bien informé sur cette question.

Téléchargez l’étude (en anglais) en cliquant ci-dessous :

 

Mai 2021 - Soutien aux femmes entrepreneurs touchées par l'explosion de Beyrouth

L'explosion du port de Beyrouth le 4 août 2020 a fortement affecté de nombreuses entreprises de la région. En réponse à la catastrophe, le projet EU4WE s'est associé à Berytech pour lancer un programme de subventions d'urgence destiné aux entreprises dirigées et/ou détenues par des femmes et touchées par l'explosion.

Au cours de ce programme d’une durée de six mois, 30 bénéficiaires ont été identifiées et se soumettront à des sessions d'évaluation des besoins, avant de commencer le versement de la subvention de 5 000 euros (en août 2021). Elles bénéficient actuellement de sessions de formation et de renforcement des capacités sur différents thèmes liés à la gestion de crise et à la transformation des entreprises, afin de les guider dans la situation actuelle.

 


[2] Ibid.