Saut au contenu

Jumelage pour favoriser l’insertion des personnes en situation de handicap dans le monde du travail
Promouvoir et protéger le droit au travail des personnes en situation de handicap et éviter leur exclusion sociale

print

Objectif

Ce jumelage contribue promouvoir le droit au travail des personnes en situation de handicap en Algérie.
  • 1,2 M€
    BUDGET
  • 09/02/2017
    DEBUT DU PROJET
  • 24 mois
    DUREE


Les recensements récents de l’Office national de statistique (ONS) révèlent l’existence de 2 millions de personnes handicapées en Algérie – tandis que certaines ONG avancent un chiffre proche des 6 millions.

Le cadre législatif algérien prévoit la protection des droits des personnes handicapées. La Constitution algérienne garantit la défense individuelle et collective des droits humains tandis que sur le plan législatif, la protection des personnes en situation de handicap est assurée par plusieurs instruments, dont la loi n°02-09 du 8 mai 2002 relative à la protection et à la promotion des personnes handicapées. Cette loi contient des dispositions fondamentales relatives à la prévention, à la définition du handicap et à la rééducation, à la formation professionnelle, la rééducation fonctionnelle et réadaptation, l’insertion et l’intégration sociale des personnes handicapées (PH).

En parallèle de ces textes, l'Etat a mis en place des dispositifs de soutien aux personnes en situation de handicap :

 • « Carte de handicapés » et accès aux aides sociales : cette carte attribuée à la suite de la validation d’un dossier contenant des informations personnelles, médicales et économiques, permet l’accès à certains mécanismes de soutien parmi lesquels une allocation forfaitaire de solidarité octroyée aux personnes âgées de moins de 18 ans et ne disposant d’aucun revenu ; un programme de couverture sociale et d’accès aux assurances sociales pour les personnes en situation de handicap ; ainsi qu’à la gratuité ou à la réduction des transports pour les personnes en situation de handicap

 • Santé : L’un des piliers de l’Etat-Providence en Algérie est la gratuité du système de santé aux personnes les plus démunies. A cela, il faut ajouter la gratuité des produits d’appareillages pour les personnes en situation de handicap fournis par l’Office Nationale d’Appareillages et d’Accessoires pour Personnes Handicapées (ONAAPH)

 • Education : L’accès à l’éducation pour les personnes en situation de handicap étant une des prérogatives du MSNFCF, différentes modalités sont établies par ce même Ministère : intégration scolaire en milieu ordinaire, programmes d’enseignement spécialisé. Mais l’inclusion éducative demeure encore un problème.

 • Emploi : Le gouvernement algérien a mis en place plusieurs dispositifs afin d’encourager l’intégration et l’inclusion professionnelle des personnes en situation de handicap : des mécanismes de soutien aux formes de travail adaptées ou des avantages fiscaux pour les travailleurs handicapées et pour les entreprises créées par des organisations de personnes en situation de handicap agréées. Mais Ce dispositif est jugé insuffisant par les organisations de personnes en situation de handicap. Les garanties d’application de la législation sont faibles et l’information sur les possibilités d’emploi est difficilement accessible.
 

Cependant, selon de nombreuses observations, ces personnes handicapées sont confrontées à de nombreux obstacles qui freinent leur participation dans la vie sociale.

Malgré tous ces dispositifs exécutifs et législatifs, les personnes en situation de handicap continuent d’être en situation d’exclusion en Algérie car le problème reste dans l’application de ce cadre législatif. Ainsi, les bâtiments publics demeurent toujours difficilement accessibles, les infrastructures spécialisées insuffisantes, les transports inadaptés, etc. C’est dans les domaines de l’emploi, de la santé et du logement que les problèmes sont les plus aigus.

Dans ce contexte, un projet de jumelage a été mis en place, avec pour objectif d’appuyer le MSNFCF par le renforcement de son efficacité en matière de mise en œuvre concrète d’un dispositif global d’insertion des personnes handicapées.

Stratégie d'intervention


La stratégie d’intervention de ce jumelage s’est appuyée sur 4 principes :

 • Accompagner les personnes en situation de handicap dans leur emploi, comme dans leur évolution professionnelle en créant des passerelles entre « emploi protégé » et « emploi en milieu ordinaire »

 • Proposer une organisation pour la prise en compte de réponses spécifiques en s’attachant à développer la notion de parcours et à le fluidifier

 • Innover sur le plan pratique, en instaurant notamment l’accompagnement simultané de la personne en situation de handicap et de son employeur

 • Accompagner l’élaboration et la mise en œuvre de dispositifs d’insertion des personnes en situation de handicap dans le milieu du travail.

Les résultats atteints


 • R1 - La mise en œuvre de l’approche stratégique en matière d’insertion des personnes handicapées est améliorée

Il a été largement démontré que la question d’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap ne devrait plus relever d’un seul ministère mais d’une approche désormais intersectorielle.

• R2 - L’encadrement des infrastructures spécialisées est amélioré

Le changement de paradigme indispensable à une approche du handicap désormais conforme aux conventions internationales ratifiées par l’Algérie passera obligatoirement par une communication soutenue mais également par l’implication forte de tous les secteurs de la formation.

 • R3 - Les programmes de formation sont adaptés et l’employabilité des personnes handicapées est améliorée

Désormais, on ne parle plus d’approche du handicap mais de l’approche d’une personne, de ses compétences, de son projet professionnel et de son projet de vie, conformément aux principes fondateurs de la Classification internationale du fonctionnement, du handicap et de la santé (CIF).

 • R4 - Les relations et les échanges avec le mouvement associatif sont formalisés 

Le projet s’est proposé d’engager avec le monde associatif un accompagnement visant à sortir progressivement de l’informel dans l'objectif de préparer une nécessaire désinstitutionalisation des personnes en situation de handicap en soutien à la politique ambitieuse du gouvernement d’engager une politique inclusive.

 

Les jumelages institutionnels (twinnings) sont un instrument de partenariat financé par l’Union européenne. Ils prévoient un partage d’expériences par des administrations des États membres de l’Union européenne au bénéfice de leurs homologues des pays du pourtour méditerranéen, de l’est de l’Europe et de la zone Balkans-Turquie.