Saut au contenu

GoGIN – Gulf of Guinea Inter-Regional Network
Renforcer la sécurité et la sûreté maritime dans le golfe de Guinée pour favoriser l’économie bleue et le développement économique des pays côtiers

print
© Douanes françaises

Objectif

Le projet GoGIN (Gulf of Guinea Inter-Regional Network) vise à favoriser la coopération régionale du Sénégal à l’Angola en matière de sécurité et sureté maritimes en apportant un soutien direct à la mise en œuvre des conclusions du Sommet et du Code de conduite de Yaoundé.
  • 9,2 M€
    BUDGET
  • 20/10/2016
    DEBUT DU PROJET
  • 48 mois
    DUREE

Logo GoGINLe projet GoGIN vise à contribuer à l’amélioration de la sécurité et de la sûreté maritimes dans le Golfe de Guinée. En effet, cette région est devenue une préoccupation majeure en termes de sécurité maritime due, entre autres, à un accroissement important des attaques de piraterie ces dernières années.

Ce projet s’inscrit dans le cadre des résolutions des Nations unies sur la sécurité maritime et la lutte contre la piraterie, de la stratégie maritime de l’Union européenne pour le Golfe de Guinée, de la stratégie maritime de l’Union africaine, du processus de Yaoundé de 2013 et du Sommet de l’Union Africaine à Lomé en octobre 2016.

GoGIN fait suite aux premières actions menées dans le cadre du projet CRIMGO, mis en œuvre par Expertise France entre 2012 et 2016. Il fait également partie d'un ensemble de projets de sécurité maritime menés par Expertise France et soutenus par la Commission européenne, tels que CRIMARIO et WeCAPS.

Favoriser le dialogue et la coordination inter-régionale dans le domaine maritime

GoGIN apporte un soutien direct à la mise en œuvre des conclusions du Sommet et du Code de conduite de Yaoundé, et à la montée en puissance de l’architecture régionale qui en est issue.

Le soutien apporté par GoGIN passe par le développement d’outils techniques et méthodologiques, ainsi que par le renforcement des connaissances et savoir-faire communs, nécessaires à la mise en œuvre effective de mécanismes d’échanges d’informations, de pilotage et de coordination entre tous les Etats concernés à l’échelle du Golfe de Guinée.

Plus spécifiquement, GoGIN vise à :

Améliorer la collecte de l’information maritime, son analyse et son partage, en conformité avec les besoins respectifs des pays et des centres maritimes supranationaux ;

Apporter un soutien spécifique aux différentes organisations nationales en charge des dossiers maritimes afin de les accompagner sur la définition et la mise en œuvre de leurs stratégies maritimes nationales et faciliter la collaboration inter-administrations ;

Apporter un soutien spécifique aux centres maritimes transnationaux de l’architecture de Yaoundé afin d’assurer leur pleine opérationnalisation selon les missions attribuées.

L'architecture de Yaoundé, qui implique 19 pays et 3 organisations régionales, comprend un Centre interrégional de coordination (CIC) et deux centres régionaux de sécurité maritime, un pour l’Afrique de l’Ouest à Abidjan, le CRESMAO, et un pour l’Afrique centrale à Pointe Noire, le CRESMAC.

Partage de l’information, coordination et renforcement des capacités

Les activités de GoGIN se décline en cinq grandes catégories :

• Processus et organisation: soutien aux centres volontaires en vue d’améliorer leurs processus et leur organisation interne et ainsi accroître leur efficacité ;

• Formations et entraînements: cours liés à la sécurité maritime et aux enjeux maritimes au sein des Universités maritimes partenaires à destination des différentes administrations ; exercices pratiques sur des thèmes tels que la pêche illicite, la pollution ou la gestion d’une crise en mer permettant de développer la culture de l’inter-administration ;

• Systèmes d’information: développement de logiciels et d’outils destinés aux centres maritimes qui permettent une meilleure connaissance de ce qui se passe en mer et la gestion conjointe de réponses aux incidents maritimes. En complément à ces logiciels, de l’équipement informatique peut être fourni.

• Études juridiques : en collaboration avec l’ONUDC, le projet peut conduire une évaluation des cadres juridiques maritimes nationaux et soumettre des recommandations ;

• Études de besoins nationaux : le projet propose de conduire un état des lieux des besoins spécifiques à chaque pays dans le domaine maritime.

 

Un souci de coordination permanente avec les organisations régionales et les Etats bénéficiaires

Ce projet est conduit en coordination permanente avec les organisations régionales et les États bénéficiaires afin de répondre à leurs attentes et de contribuer directement à la dynamique régionale.

Il s’attache également à se coordonner avec les autres projets bilatéraux, régionaux, européens et internationaux en cours ou à venir sur les mêmes thématiques dans le Golfe de Guinée.

Au sein de l’équipe GoGIN déployée sur le terrain, un expert est placé en permanence auprès de chacun  des centres régionaux de sécurité maritime – le CRESMAO à Abidjan et le CRESMAC à Pointe Noire – pour conduire ce projet au quotidien.

 

Plus d’informations sur gogin.eu

Suivez l'actualité du projet sur Twitter via @GOGIN_project

GOGIN Banner