Saut au contenu

PASST 2 - Projet d’appui au secteur de la santé
Contribuer à la diminution de la mortalité maternelle, infantile et néonatale au Tchad

print
© DG DEVCO

Objectif

Dans le cadre du PASST 2, Expertise France est mandatée pour la mise en place d’un programme de santé maternelle, néonatale et infantile. Plus spécifiquement, PASST 2 vise à améliorer la couverture sanitaire, la qualité des services en matière de soins obstétricaux et néonataux essentiels, ainsi qu’à augmenter la prévalence de planification familiale et la survie de l’enfant de 0 à 5 ans.
  • 10 M€
    BUDGET
  • 01/01/2016
    DEBUT DU PROJET
  • 48 mois
    DUREE

Le système sanitaire tchadien souffre d’un déficit important de ressources humaines, d’un faible niveau de formation initiale et de réelles difficultés en termes d’accessibilité géographique et financière.

Avec un taux de mortalité maternelle de 860 décès pour 100 000 naissances vivantes et un taux de mortalité infantile de 72 sur 1000 à moins d’un an et de 133 sur 1000 à moins de 5 ans, le Tchad a l’une des mortalités maternelle et infantile les plus élevées du monde. La malnutrition, qui affecte 38,7 % des enfants de moins de 5 ans, est également la cause de troubles pour 45% des femmes enceintes. La couverture vaccinale est très faible (25%). A ces chiffres s’ajoutent un indice de fécondité de 6,4 enfants par femme ; 5 % des femmes ont accès à une méthode contraceptive moderne.

C’est à travers sa dimension d’accessibilité financière aux soins et d’amélioration de la qualité des services de santé que le PASST 2 représente une opportunité nouvelle pour le pays, en cohérence avec les réflexions menées par le gouvernement tchadien en matière de Couverture Universelle en Santé (CUS) et plus particulièrement de gratuité ciblée des soins pour les plus vulnérables. PASST 2 s’inscrit dans la politique de santé du Tchad  et en soutien à la feuille de route nationale pour l’accélération de la réduction de la mortalité maternelle néonatale et infantile.

Le montant total de ce projet, financé essentiellement sur Fonds Muskoka par l’Agence française de développement (AFD), est de 10 M€ sur la période 2015-2019. Sur ces 10 M€, 3,4 M€ ont été confiés à Expertise France pour mener des activités visant à améliorer la qualité des services en matière de soins obstétricaux et néonataux essentiels, la planification familiale, et l’accès aux soins.

Mettre en place un programme de santé maternelle, néonatale et infantile

Dans le cadre du PASST 2, Expertise France est mandatée pour la mise en place d’un programme de santé maternelle, néonatale et infantile. Plus spécifiquement, PASST 2 vise à améliorer la couverture sanitaire, la qualité des services en matière de soins  obstétricaux et néonataux essentiels, ainsi qu’à augmenter la prévalence de planification familiale et la survie de l’enfant de 0 à 5 ans.

Ce projet tient compte des évolutions récentes soutenues par les autorités sanitaires du Tchad, et notamment du Plan de revitalisation des centres de santé de la ville de N’Djamena, Moundou et Abéché visant à décentraliser et renforcer les hôpitaux nationaux, régionaux et de districts des structures appuyées.

Cinq objectifs principaux, contribuant à...

 • Améliorer la couverture sanitaire et assurer la disponibilité et l’accessibilité des soins obstétricaux et néonataux essentiels

 • Améliorer la qualité et du suivi et des soins des femmes venant lors de leur grossesse aux centres de santé

 • Augmenter le taux de prévalence de planification familiale

 • Améliorer la survie du nouveau-né et de l’enfant 0 à 5 ans à travers une offre de soins intégrés

 • Renforcer la connaissance concernant les risques de la grossesse et de l’accouchement à travers la sensibilisation et le plaidoyer au niveau communautaire pour une mobilisation sociale organisée de la promotion de la santé maternelle, néonatale et infantile.

Une approche centrée sur la pratique et l’acquisition de savoir-faire

L’originalité de ce projet repose sur le mode opératoire utilisé : le compagnonnage et la formation clinique in situ (autrement dit un accompagnement à l’acte, très peu de théorie) dispensée par des équipes françaises pluridisciplinaires (sages-femmes, cadres IDE, gynécologues / obstétriciens, pédiatres, médecins anesthésistes, conseillères et formatrices en planification familiale, sages-femmes enseignantes, puéricultrices et biomédicaux).

Les actions menées dans le cadre du projet PASST 2 contribuent à la réalisation de 5 Objectifs de développement durable :

Expertise France met en oeuvre ce projet en partenariat avec le ministère de la Santé publique tchadien, l’ONG BASE, le CHU Bon Samaritain, ECOSEET, le CDN et l’ENASS.

Pour Expertise France, les partenaires français investis dans ces formations, outre des experts techniques gynécologues-obstétriciens, sont nombreux :  l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris, le groupe hospitalier universitaire Paris Centre, l’hôpital Cochin Port-Royal et le groupe hospitalier universitaire Saint-Louis, Lariboisière, Fernand-Widal, le CHU de Poitiers, le Centre Hospitalier d’Annecy Genevois, le Centre Hospitalier de Quimper, le Mouvement Français pour le Planning Familial et Action Santé Femmes.

Sur le terrain, Expertise France travaille également en partenariat avec les principaux acteurs locaux: l’ASTBEF (Association tchadienne de bien-être familial), l’Association des gynécologues du Tchad, l’OMS, l’Unicef, le FNUAP, le PNUD, l’Association des femmes juristes, l'Association des sages-femmes tchadiennes, le CNGOF, les différents programmes de lutte contre les pandémies, les comités de santé et les comités de gestion de santé.