Saut au contenu

Étude de faisabilité pour la préservation, la restauration et la mise en valeur du site des églises de Lalibela
Accompagner la réforme de la politique culturelle et patrimoniale initiée par l’Éthiopie

print
Eglises de Lalibela (c) Sailko sur Wikipedia

Objectif

Cette étude de faisabilité consiste à réaliser les diagnostics techniques préalables nécessaires à la formulation d’un projet de préservation, de restauration et de mise en valeur du site culturel, religieux et patrimonial de Lalibela.
  • 1 M €
    BUDGET
  • 01/08/2019
    DEBUT DU PROJET
  • 36 mois
    DUREE

Lalibela au cœur de la coopération culturelle franco-éthiopienne

En juin 2018, le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a annoncé un ambitieux plan national de réforme du système politique, de l'économie et de la société éthiopienne à travers un renforcement de la gouvernance. Ce plan consiste également à identifier de nouvelles sources de revenus domestiques pour l’Éthiopie grâce à la diversification de son économie. La valorisation des sites culturels et patrimoniaux constitue un axe important de cette réforme.

Une nouvelle dynamique de coopération culturelle est née entre la France et l’Éthiopie après les rencontres entre le président de la République français et le Premier ministre éthiopien, en 2018 et 2019. L'Agence française de développement (AFD), en collaboration avec le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères et avec le soutien du ministère de la Culture, ont alors décidé d'engager des fonds en vue d’appuyer l'Éthiopie dans la reforme de sa politique culturelle en matière de préservation, de restauration et de valorisation de son patrimoine culturel.

Dans ce cadre, l’agence publique Expertise France est mobilisée pour réaliser une étude de faisabilité visant à examiner les moyens de restaurer, préserver et valoriser les églises taillées dans le roc de Lalibela, site exceptionnel du patrimoine bâti éthiopien datant du XIIIème siècle et inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

Une démarche scientifique pour la préservation et la restauration de Lalibela

L’étude de faisabilité menée par Expertise France a pour but de produire les diagnostics techniques préalables nécessaires à la formulation du projet global de restauration, de préservation et de mise en valeur du site. Elle s’articule autour de deux axes principaux :

- diagnostic et analyse de la pathologie des roches, en vue de formuler des solutions de protection et de conservation ;

- suivi et analyse de la stabilité et de la résistance des abris existants (« shelters ») et étude des conditions (plan d’implantation, hauteur, type de structure) d’éventuelles structures alternatives de protection et de leur extrapolation sur les églises non-couvertes.

 

 


Le rapport remis à l’issue de l'étude de faisabilité fournira une synthèse des conclusions et des recommandations émises pour chacune des deux composantes décrites ci-dessus. Il constituera une première base de cahier des charges pour le futur projet de conception architecturale, de travaux de restauration et de mise en valeur du site.

Une équipe binationale et pluridisciplinaire

L’étude de faisabilité est mise en œuvre par Expertise France, en partenariat étroit avec le ministère français de la Culture et les acteurs culturels institutionnels éthiopiens, afin d’identifier des profils d’expertise technique spécifiques, dû à la nature exceptionnelle de ce projet.

Une équipe projet a été constituée. Elle réunit :

- un architecte en chef des monuments historiques (ACMH), nommé expert technique référent et coordinateur de l’ensemble des productions techniques et de la livraison du rapport final synthétisé ;

- une coordonnatrice opérationnelle franco-éthiopienne basée à Addis-Abeba et placée au sein de l'administration éthiopienne (Autorité de recherche et de conservation du patrimoine culturel - ARCCH) en tant que point focal du projet en charge de la coordination administrative, opérationnelle et logistique, de l'exécution des missions sur le terrain et de toutes les activités menées dans le cadre de l'étude de faisabilité ;

- un facilitateur local de nationalité éthiopienne basé à Addis-Abeba et en charge de préparer et d’accompagner toutes les missions d’expertise sur le terrain et d’assurer le dialogue et la coordination avec les autorités religieuses et les communautés locales de Lalibela ;

- une équipe d’experts techniques récurrents composée d’experts en pathologie de la roche, d’experts du laboratoire de recherche sur les monuments historiques (LRMH), du bureau d’étude technique et d’ingénierie et d’experts en instrumentation et en pose de capteurs et de fissuromètres.