Saut au contenu

Songo - Projet pilote de caravanes de santé en République centrafricaine
Faciliter l’accès des populations les plus vulnérables à des soins de santé de qualité dans les districts sanitaires du Bamingui-Bangoran, de la Vakaga et de la Haute-Kotto

print

Objectif

Financé par le Centre de crise et de soutien du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, le projet Songo a pour but de permettre à des populations isolées de République centrafricaine d’accéder à des soins de santé primaires et spécialisés.
  • 1,95 M €
    BUDGET
  • 01/10/2019
    DEBUT DU PROJET
  • 18 mois
    DUREE

Les troubles militaro-politiques récurrents ont plongé la République centrafricaine dans une crise profonde caractérisée par l’insécurité généralisée et la paupérisation de la communauté. À ce jour, plus de la moitié de la population dépend de l’aide humanitaire. Le déplacement en toute sécurité, devenu presque impossible dans la majeure partie du pays, rend difficile la fourniture de l’assistance nécessaire aux populations vulnérables. La région sanitaire n°5 (Haute Kotto, Bamingui-Bangoran, Vakaga) est la région la plus touchée. Cette région a été particulièrement affectée par ces événements et de nombreuses formations sanitaires ont été pillées et/ou détruites. Elle est actuellement plongée dans l’insécurité et la précarité.

C’est dans ce contexte que le projet Songo (en langue locale : « la cohésion ; le lien familial et fraternel ») a été pensé par les autorités nationales. Il s’agit de mettre en place des caravanes de santé pour apporter les soins nécessaires aux populations isolées et en rupture de soins dans la région sanitaire n°5.

Le projet Songo doit contribuer à l’opérationnalisation de l’instrument contribuant au retour de la paix et de la stabilité en République centrafricaine suite à l’Accord politique pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine (APPR-RCA), appelé « Accord de Bangui » signé le 6 février 2019 à Bangui.

 

Objectifs du projet Songo

Le projet Songo a pour objectif général de faciliter l’accès des populations les plus vulnérables, à des soins de santé de qualité dans la région sanitaire n°5 en République centrafricaine (Haute Kotto, Bamingui-Bangoran, Vakaga).

Ses deux objectifs spécifiques sont :

assurer une offre gratuite de soins de santé auprès des populations les plus vulnérables par un dispositif mobile pilote ;

renforcer les capacités d’intervention des acteurs communautaires et de santé auprès des populations les plus vulnérables.

Déploiement de cliniques mobiles

Afin de favoriser l’accès à des soins de santé de qualité, le projet Songo contribue à la mise en place de caravanes de santé.

Chaque caravane sera composée d’un véhicule ambulance et de deux tricycles. Deux caravanes de santé seront déployées dans chaque district (soit six au total).

Chaque équipe clinique sera constituée d’un médecin ou d’un infirmier expérimenté, d’une sage-femme et d’un chauffeur-mécanicien.

Les cliniques mobiles s’appuieront également sur le personnel présent dans les zones d’intervention et notamment les agents de santé communautaires. Des soins spécialisés en ophtamologie et en pédiatrie seront offerts gratuitement aux populations lors du déploiement des caravanes de santé.

 

Le projet Songo est développé dans la région sanitaire 5 (RS5) de la République centrafricaine. Cette région, composée de trois districts, compte 70 formations sanitaires.

Représentation des 70 formations sanitaires de la RS5

 

Les hôpitaux de district de Ndélé, Birao et Bria seront ciblés par le projet. Dans chaque district, des formations sanitaires constitueront également des points relais pour la caravane de santé.

 

Représentation des trois districts d’intervention
et de leurs deux bases relais respectives pour la caravane mobile

Résultats attendus

Le projet Songo devra permettre d’atteindre cinq résultats majeurs :

1) Une cohésion sociale renforcée.

2) Un accès aux soins de santé primaires des populations reculées des 3 districts sanitaires de la RS5 amélioré.

3) Une offre de soins de santé renforcée auprès des 3 hôpitaux de district de la RS5.

4) Une couverture en sensibilisation et promotion de la santé communautaire améliorée.

5) Des pratiques et capacités des professionnels de santé et des agents de santé communautaires renforcées.

 

En savoir plus sur Expertise France en République centrafricaine