Sécurité maritime dans l’océan Indien : lancement du programme CRIMARIO (Critical Maritime Routes in the Indian Ocean)

15/07/2015

Dans le cadre du programme européen Routes maritimes critiques (CMR), Expertise France met en œuvre un nouveau projet de coopération pour le renforcement de la sécurité maritime dans l’océan Indien.

Image kakémono Crimario

Depuis la ratification du code de conduite de Djibouti par 21 États côtiers de la région en 2009, la Commission européenne finance plusieurs projets de renforcement des capacités dans le domaine maritime de ces pays afin de sécuriser les grands axes de transport de l’océan Indien. En effet, 70 % des cargaisons pétrolières mondiales transitent par cette zone stratégique. L’échange et le partage des données recueillies par les matériels de surveillance de l’espace maritime de ces pays est un enjeu pour la réduction des risques d’avaries, de pollution, de contrebande ou encore de piraterie.

Afin d’accroître la coopération des États pour la sûreté et la sécurité maritimes face à ces menaces transfrontalières, Expertise France assure la mise en œuvre du projet CRIMARIO, lancé le 3 juillet 2015 par l’Union européenne (UE). CRIMARIO fournira une assistance technique aux pays côtiers de l’océan Indien jusqu’en 2019, sur financement de l’UE, à hauteur de 5,5 millions d’euros. L’objectif de CRIMARIO est le renforcement de la coopération interagences aux niveaux national et régional afin de créer des centres de fusion d’informations qui permettent de prévenir les risques en mer.

Signature du Protocole de Mombasa
Légende : Signature du Protocole de Mombasa par SE JN Weru, ambassadeur du Kenya en Belgique et SE Shaher Mohamed Saif, ambassadeur du Yémen en Belgique
Signature du Protocole de Mombasa par SE JN Weru, ambassadeur du Kenya en Belgique et SE Shaher Mohamed Saif, ambassadeur du Yémen en Belgique

CRIMARIO prend la suite du projet MARSIC, premier projet du programme Routes maritimes critiques financé par l’UE et mis œuvre par Expertise France, qui vient de prendre fin après cinq ans d’activités. MARSIC a initié la mise en place de centres de partage d’informations et d’un centre de formation des autorités maritimes des pays signataires du code de conduite de Djibouti, avec comme objectif la construction d’un réseau régional de surveillance maritime.

Accéder au communiqué de l’UE sur le lancement du programme CRIMARIO

Signature du Protocole de Mombasa

Reste à établir une gouvernance stable à cette coopération et garantir sa pérennité, notamment en construisant un modèle financier autonome et régional : c’est l’objectif du Protocole de Mombasa, signé par les bénéficiaires du projet MARSIC le 2 juillet 2015 à Bruxelles. Il a vocation à rallier tous les États volontaires et renforcer leur coopération aussi bien sur le volet partage d’informations que sur le volet formation.

Regarder la vidéo de présentation du Protocole

Juillet 2015

Haut de page