Relance du système de santé guinéen : retour sur la mission d'Expertise France

29/02/2016
Mission Santé Guinée

Une délégation Expertise France s’est rendue en Guinée du 15 au 17 février pour dresser un bilan des actions et des perspectives en matière de gestion des crises sanitaires en Afrique de l’Ouest, suite à l’épidémie d’Ebola.

Le 16 février à Conakry, Expertise France a présenté ses activités aux partenaires nationaux et internationaux en présence de l’ambassadeur de l’Union européenne, de l’ambassadeur de France et du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique de Guinée. L’agence a également présenté la dizaine de projets menés dans le cadre de la riposte à l’épidémie d’Ebola, pour un budget de 22 millions d’euros répartis sur 6 pays : Cameroun, Ghana, Guinée, Libéria, Mali et Sénégal.

Dans ce contexte, l’Union européenne et la France ont remis le 16 février un important lot de véhicules (43 au total, dont 9 camionnettes, 7 ambulances et 27 véhicules tout-terrain) dans le cadre du projet d'appui à la mise en place de 8 équipes régionales polyvalentes d'alerte et de riposte contre les épidémies (PREPARE) chargées de la détection précoce et du traitement rapide de l’ensemble des maladies à potentiel épidémique. Il s’agit du seul mécanisme d’intervention rapide aujourd’hui opérationnel en Guinée, aux côtés des unités de protection civile guinéennes, appuyées par Expertise France.

Ces véhicules permettront aux bénéficiaires de se rapprocher davantage des populations, de réaliser des diagnostics et de prendre rapidement en charge les maladies les plus graves. Expertise France s’est engagée à effectuer mensuellement, aux côtés du ministère de la Santé guinéen, des missions d'appui et de conseil aux équipes régionales.

Dans le cadre du projet de laboratoires mobiles K-Plan, l’agence a fait don à la République de Guinée de 2 laboratoires mobiles et de l’intégralité des stocks en réactifs et consommables restants. Une remise officielle a été organisée le 17 février. 4 biologistes et 1 technicien de laboratoire guinéens ont bénéficié d’une formation à l’utilisation des laboratoires mobiles K-Plan et pourront être mobilisés par les autorités guinéennes pour prendre le relais des équipes Expertise France. Entre avril 2015 et février 2016, plus de 5 000 prélèvements ont été traités par 27 biologistes et techniciens.

Mission Santé Guinée 2

Le projet LAB-NET (réseau de laboratoires pour la surveillance des pathogènes prioritaires en Guinée) a fait l'objet le 17 février d'un atelier de restitution des évaluations des laboratoires à la Primature, en présence du Premier ministre Mamadi Youla, du ministre de la Santé, Abdourahamane Diallo, du ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche Yéro Baldé et de l’ambassadeur de France en Guinée. Suite à l’évaluation de plus de 90 laboratoires en Guinée, l’Institut Pasteur et la Fondation Mérieux ont présenté les besoins prioritaires identifiés pour initier la construction d’une feuille de route, invitant les partenaires nationaux et internationaux à une nécessaire coordination et une forte collaboration lors des interventions en cours et à venir.

Cette mission a également permis d’évoquer avec le ministre de la Santé le travail initié dans le cadre du projet TWIN 2H - Twinnings for Hygiene in Hospital - en particulier sur le renforcement des comités d’hygiène et la nécessité de créer et de pérenniser un corps guinéen de professionnels de santé diplômés, compétents et opérationnels en hygiène hospitalière.

Le ministre guinéen de la Santé et de l’Hygiène publique a remercié les partenaires français et l’Union européenne pour leurs efforts depuis le déclenchement de la crise sanitaire en mars 2013.

Février 2016

A voir aussi

 
Haut de page