Politique migratoire au Maroc : le projet SHARAKA fête ses 18 mois

15/09/2015

Deux ans exactement après le lancement par le gouvernement du Maroc d’une nouvelle politique migratoire, le projet SHARAKA, mis en œuvre par Expertise France, est à mi-parcours.

Avec l’afflux récent de centaines de milliers de migrants en Europe, les politiques migratoires sont au cœur des préoccupations des États d’Europe et de Méditerranée. Les autorités marocaines mènent depuis deux ans exactement une nouvelle politique en matière de migration, afin de répondre aux enjeux nationaux d’accueil et d’intégration des populations de migrants sur son sol. Cette réforme a notamment permis la régularisation de près de 20 000 personnes en 2014.

Le projet SHARAKA, coordonné par Expertise France, s’inscrit dans cette nouvelle politique, notamment à travers un volet d’assistance aux autorités marocaines pour l’accompagnement des migrants régularisés dans leur insertion sur le marché du travail.

Depuis le démarrage du projet, une étude juridique relative à l’insertion professionnelle des migrants régularisés au Maroc a pu être produite et présentée le 11 septembre 2015 aux principaux acteurs publics marocains et à la Commission européenne. Un renforcement des agences pour l’emploi marocaines (ANAPEC) est actuellement en cours pour permettre l’accompagnement des migrants régularisés, de manière à adapter les prestations et services de l’ANAPEC à ce nouveau public.

Lancé en avril 2014 pour une durée de 3 ans, avec un budget de 5,2 M€ cofinancé par l'UE, la France et les Pays-Bas, le projet apporte un soutien au gouvernement marocain sur les questions liées à la migration professionnelle des Marocains vers l'Europe, à l'insertion professionnelle des migrants régularisés, à la mobilisation des marocains résidant en Europe pour le développement du pays et à leur réintégration après leur retour au Maroc.

Septembre 2015

Haut de page