Expertise France appuie le renforcement de l’Assemblée des représentants du peuple à Tunis

29/04/2016

Un jumelage européen de renforcement des capacités de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) tunisienne, géré par Expertise France, a été lancé à Tunis le 29 avril en présence de Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale française.

Assemblée tunisienne

Doté d’un budget de 1,6 million d’euros, ce projet de jumelage UE, d’une durée de 36 mois, a pour objectif de contribuer à la consolidation du rôle de l’ARP dans le renforcement de la démocratie et de l’état de droit en Tunisie. Il est articulé autour de six volets : autonomie administrative et financière ; organisation et renforcement de l’action parlementaire ; renforcement des services généraux ; gestion des ressources humaines ; communication ; diplomatie parlementaire.

La mise en œuvre des activités pour atteindre les objectifs du projet nécessitera la mobilisation de 800 hommes-jours d’expertise. L’Assemblée nationale française est chef de file de ce projet, en partenariat avec la Chambre des députés italienne. Expertise France assure la gestion administrative et financière de l’ensemble du projet.

Ce jumelage institutionnel s’inscrit dans le cadre de la transition politique et démocratique amorcée par la Tunisie depuis 2011 et la révolution du « printemps arabe ». L’ARP, qui représente le pouvoir législatif dans le système monocaméral créé par la Constitution de 2014, est la première institution installée après l’adoption de la nouvelle Constitution.

Le jumelage institutionnel est un instrument de partenariat financé par l’Union européenne. Il prévoit un partage d’expériences par des administrations des États membres de l’Union européenne au bénéfice de leurs homologues des pays du pourtour méditerranéen, de l’est de l’Europe et de la zone Balkans-Turquie. Expertise France assure actuellement la gestion de 38 jumelages européens dans des domaines aussi variés que l’agriculture, les droits de l’homme, le développement économique, le développement durable ou la protection des consommateurs.

Avril 2016

Page top