Mobiliser les diasporas africaines pour le développement

24/03/2017

Fin mars, Expertise France participe au forum « Générations Diasporas », à Paris, et au forum « Mobilités et diasporas », à Paris et à Tunis. L’occasion de revenir sur 3 projets financés par l’Union européenne et coordonnés par l’agence qui visent à favoriser la mobilisation des diasporas d’Afrique subsaharienne et d’Afrique du Nord.

  • Par un appui aux institutions, avec les projets Sharaka et Lemma ;
  • Par un appui aux diasporas elles-mêmes ainsi qu’aux institutions, avec le projet MEETAfrica.

Soutenir les institutions dans l’amélioration des connaissances et la mobilisation de leurs diasporas

Le projet Sharaka, au Maroc, et le projet Lemma, en Tunisie, visent, entre autres, à soutenir les autorités de ces deux pays pour améliorer et diversifier leurs pratiques de mobilisation de leurs diasporas respectives et à favoriser l’intégration de la migration dans les processus de développement local.

Logo_Sharaka

Dans le cadre de Sharaka, une étude a été réalisée dans le but d’améliorer la connaissance des caractéristiques socio-économiques des principales communautés de Marocains résidant en Europe. Réalisée par l’OCDE, cette étude publiée en février 2017 montre que les Marocains de l’étranger (MRE) – environ 5 millions de personnes qui ont contribué à hauteur du 7% au PIB marocain en 2016 au travers de transferts des fonds – constituent une « force importante pour le développement économique du Maroc ».  

Logo projet LEMMA

Cette meilleure connaissance des diasporas doit permettre d’affiner la conception et la mise en œuvre des programmes visant à les mobiliser. A ce titre, pour favoriser l’engagement de la diaspora tunisienne dans le développement socio-économique du pays, Lemma accompagne le Gouvernement tunisien dans la mise en place d’un plan d’action de mobilisation des Tunisiens de l’étranger (TRE) – qui représentent 12% de la population. Les acteurs d’appui à l’investissement des TRE seront aussi renforcés.

La mobilisation des TRE, qui pour 80% vivent en Europe, revêt un intérêt majeur dans la mesure où leur capital humain, social, culturel et financier peut, grâce à des actions ciblées, contribuer au développement local. Un projet pilote d’intégration de la migration dans les plans de développement locaux est d’ailleurs programmé.

 

Accompagner les initiatives innovantes de jeunes issus des diasporas

Le projet MEETAfrica (Mobilisation Européenne pour l’EnTreprenariat en Afrique) accompagne de jeunes entrepreneurs dans le développement, dans leur pays d’origine, d’un projet d’entreprise à fort caractère technologique ou porteuse de solutions innovantes.

Suite à un appel à projets, 80 jeunes diplômé-e-s de l’enseignement français ou allemand, originaires de l’un des six pays partenaires (Algérie, Cameroun, Mali, Maroc, Sénégal, Tunisie) et résidant en Europe, bénéficient d’un accompagnement technique afin de pouvoir développer leur projet entrepreneurial. Le projet collabore et soutient également les institutions du Sud, afin de simplifier le parcours – parfois semé d’embûches – de l’entrepreneur qui souhaite s’implanter dans son pays d’origine.

L’équipe du projet développe actuellement une version élargie géographiquement (en Europe comme en Afrique) de cette action pilote, soutenue par les Etats membres du Processus de Rabat, dialogue politique euro-africain majeur sur la migration.

 

Retrouvez le programme du forum "Génération Diaspora" et celui du forum "Mobilités & diasporas" à Tunis et à Paris.

Forum Mobilités et diasporas

Génération Diaspora

 

 

 

 

 

Haut de page