MALI / Contribuer au renforcement de la sécurité et de la gestion des frontières

27/03/2017

Lancé le 3 mars 2017, le Programme d’appui au renforcement de la sécurité (PARSEC) Mopti-Gao a pour objectif de contribuer à la stabilisation de la région centre du Mali, en améliorant la sécurité des populations, le contrôle du territoire et la gestion des espaces frontaliers, par les services de l’État, dans le respect de l’Etat de droit.

Cérémonie_lancement_PARSEC
Légende : Lors de la cérémonie de lancement du PARSEC, en mars 2017.
Lors de la cérémonie de lancement du PARSEC, en mars 2017.

L'action vise plus particulièrement à permettre une présence accrue et effective des forces de sécurité et de défense sur le territoire et à assurer une meilleure gestion des flux traversant les zones frontalières afin de garantir la stabilité de la zone et offrir les conditions nécessaires au développement économique et social.

Le projet, d’un montant total de 29 M€ financé par le Fonds fiduciaire d'urgence de l’Union européenne, est constitué de deux phases. La première phase de diagnostic, qui a fait l’objet d’un premier contrat de près de 700 000 €, a débuté en février 2017 et s’achèvera en juillet 2017 par la validation d’un plan d’action, qui servira de feuille de route à la phase de mise en œuvre de 36 mois.

Issu des consultations entre la délégation de l’Union européenne au Mali et le Gouvernement du Mali, avec l'appui des missions européennes EUCAP Sahel-Mali et EUTM Mali, le programme PARSEC est mis en œuvre par Expertise France en partenariat avec CIVIPOL et la GIZ.

Lancement_PARSEC_Général_Salif_Traoré
Légende : Le Ministre de la de la Sécurité et de la Protection civile, le Général Salif Traoré, à l’occasion du lancement du PARSEC.
Le Ministre de la de la Sécurité et de la Protection civile, le Général Salif Traoré, à l’occasion du lancement du PARSEC.

Le programme s’efforcera de s’inscrire au mieux dans le Plan de sécurisation intégrée des régions du centre (PSIRC), présenté par le ministère de la Sécurité et de la Protection civile à l’occasion de la cérémonie de lancement du PARSEC le 3 mars 2017.

La concertation avec l’ensemble des partenaires techniques et financiers du Mali sera recherchée à toutes les étapes du projet, avec pour objectif d’optimiser les synergies et la complémentarité des interventions.

Le PARSEC constitue pour l’Union européenne un projet-pilote, qui interviendra en complémentarité avec d'autres projets axés sur la restauration de la confiance entre les populations et les forces de sécurité et l’amélioration de l’accès aux services socio-économiques de base dans le centre et le nord du Mali.

 

Pour plus d'informations, consultez le site de la délégation de l'Union européenne au Mali.

Haut de page