Améliorer la qualité des statistiques publiques en Méditerranée

22/02/2017

Par sa contribution au renforcement des systèmes et instituts nationaux de statistiques de dix pays partenaires du Sud de la Méditerranée, le projet MEDSTAT IV vise à favoriser la bonne gouvernance par la promotion d’une prise de décision fondée sur des données statistiques fiables, pertinentes et harmonisées dans la région.

Ce projet de coopération statistique euro-méditerranéenne est mis en œuvre par Expertise France dans neuf pays méditerranéens - Algérie, Egypte, Israël, Jordanie, Liban, Libye, Maroc, Palestine, Tunisie - en partenariat avec cinq instituts de statistiques européens et Turkstat.

Produire et utiliser des données publiques de qualité

Financé par la Commission européenne à hauteur de 4,7 M€, MEDSTAT IV (2016-2019) est la quatrième phase du programme MEDSTAT. Lancé en 1996, MEDSTAT a pour objectif d’harmoniser les méthodologies statistiques utilisées dans les pays méditerranéens avec les normes et standards européens et internationaux.

Infographie MEDSTAT IV

Dans un environnement en perpétuel changement, l’accès à des données fiables et comparables est un facteur essentiel pour évaluer correctement les conséquences et l’impact de ces changements et pour élaborer des mesures adaptées aux besoins des pays. Dans le secteur de l’énergie par exemple, la production régulière de bilans énergétiques dans chaque pays facilite le suivi des principaux flux de production, de transformation et de consommation des différents produits énergétiques. Cela permet d’analyser les effets des politiques énergétiques mises en œuvre et de les ajuster si nécessaire.

Une participation active des pays partenaires

De nouvelles modalités de coopération ont été définies dans le cadre de MEDSTAT IV, lesquelles s’appuient sur une participation active des pays partenaires dans la mise en œuvre de cette coopération et de ses activités.

Les quatre experts du programme MEDSTAT IV travaillent en étroite collaboration avec leurs homologues sur le terrain pour réaliser les activités du projet. Cette coopération prend la forme d’ateliers de travail, de séminaires, de cours de formation et de visites d’étude dans les six secteurs identifiés comme prioritaires pour la période 2016-2019 : commerce, énergie, migration, emploi, transport et répertoires d’entreprise.

Une dizaine d’activités seront menées dans le cadre du projet d’ici le mois de mai 2017, parmi lesquelles :

  • un atelier organisé à Athènes les 22 et 23 mars visant à confronter producteurs et utilisateurs de statistiques - chercheurs, journalistes, représentants de la société civile ou décideurs - dans les pays méditerranéens pour une meilleure compréhension et collaboration entre les deux groupes ;
  • un séminaire qui se tiendra à Bruxelles du 28 au 30 mars sur la mesure des indicateurs de suivi des Objectifs de développement durable (ODD) en matière de performance énergétique du secteur des transports.

De 2006 à 2013, Expertise France a contribué à la mise en œuvre des programmes MEDSTAT II et MEDSTAT III. L’agence mène actuellement 16 projets dans le domaine des statistiques, tels que le Pan-African Statistics Programme dans les Etats membres de l’Union africaine ou le projet COMPASS dans ceux de l’ASEAN (Asie du Sud-Est).

Haut de page